Ateliers, ENTREPRENDRE

ITW : Marjorie d’Exploratology, entrepreneuse du web

J’apprécie toujours quand de nouvelles boutiques, qui plus est client de la mienne, m’ecrive pour me parler de leurs activité et de leurs projets. Le net est si grand qu’on a vite fait de passer à côté de si belles choses ! Je vous invite donc à vous aussi faire la découverte du site Exploratology qui pour l’article vous conseille sur le “sourcing” (expression anglo-saxone utilisée pour désigner l’action de recherche pour répondre à un besoin identifié). 

1. Qu’est-ce que Exploratology ?

Exploratology est un e-commerce qui propose une façon innovante de découvrir livres, magazines et objets déco/design originaux. Comment ? Avec un concept de sélections thématiques : des sélections de 3 à 6 produits surprise rassemblés autour de thèmes divers et variés. Par exemple, la sélection « Be Creative »– puisque nous sommes entre entrepreneur(e)s créatifs 🙂 – comprend un livre, un magazine et des accessoires destinés à développer sa créativité au quotidien.

Le site comprend également un store, et proposera bientôt des abonnements mensuels. Affaire à suivre donc !

 
2. Comment t’est venue l’idée ?
J’avais depuis longtemps envie de monter une entreprise qui donnerait envie aux gens de nourrir leur curiosité, qui leur permettrait de découvrir des sources d’inspiration dans la joie et la bonne humeur. Je me suis pas mal inspirée de l’ambiance de sites de culture G et d’idées comme Brain Pickings ou TED, qui mêlent ingénieusement culture, innovation et démarche ludique.
 
En parallèle, j’ai observé le développement des « box » dont le business model était plutôt intéressant.  Je suis partie du même principe des sélections surprise à thèmes, j’y ai rajouté l’objectif de découverte mi-intellectuelle mi-inspirationnelle et Exploratology est né !
 
3. Comment fais-tu ta sélection de produits ?
 
Cela représente beaucoup de temps, de l’instinct et un peu de chance ! Je tiens une veille sur les livres, magazines et objets en suivant une liste de sites Internet, blogs et autres médias bien informés et dont j’apprécie l’univers littéraire et/ou esthétique. Par exemple, j’ai découvert certaines marques grâce à des sites comme the Design Files, Mint ou Eat Drink Chic. Je me tiens au courant des dernières tendances en ayant un compte sur Svpply, ou en consultant les treasuries d’Etsy. J’essaie de faire aussi autant que je peux des salons pros ou tout public pour rencontrer des fournisseurs.
La chance tient aussi une petite place dans mon sourcing : j’ai trouvé des livres en feuilletant des catalogues éditeurs que m’ont envoyés mes diffuseurs (les intermédiaires entre les maisons d’édition et les librairies), en errant au hasard des rayonnages de bibliothèques parisiennes ou de librairies de musée. Lorsque je voyage, je n’hésite pas à entamer la conversation avec des créateurs si je suis dans leur boutique et que ça me plait. Bref, il y a toujours une partie de mon cerveau qui se demande « est-ce que je pourrais vendre ça ? » quand je croise un livre ou un objet sympa. Ca demande d’être constamment aux aguets, mais comme trouver les produits est une des parties les plus agréables de mon travail, c’est rapidement devenu une plaisante habitude.
 
Ensuite, pour la sélection en elle-même, je me base sur des caractéristiques objectives comme la qualité de fabrication, l’origine du produit, les efforts que l’entreprise produit au niveau de l’environnement ou de leur politique sociale. J’aime bien les petites marques, les artistes et designers « indépendants ». Je choisis également en fonction de l’esprit de chaque sélection thématique. Pour ce qui est des livres et des magazines, je mets un point d’honneur à les lire au préalable et ne les sélectionne uniquement si je sais que je peux les défendre, malgré leurs éventuelles faiblesses. Pour ce qui est des livres, c’est donc quand même beaucoup plus subjectif, ça relève pas mal de mes goûts et de mon bagage de lectrice. Chaque livre est un pari, mais c’est ce qui fait le sel de l’aventure:)
 
 
Merci à Marjorie, créatrice d’Exploratology, pour ces réponses et son enthousiasme. Je vous invite d’ailleurs à découvrir sa nouvelle série “Happy digital entrepreneur & ideas” sur son blog.
Capture-d-E2-80-99e-CC-81cran-2013-09-11-a-CC-80-22.17.38

1 Commentaire

  1. Lealiola

    7 octobre 2013 at 9 h 52 min

    C’est vraiment un joli et intelligent concept, je ne connaissais pas du tout et j’adore l’idée. Merci pour l’article! Je découvre aussi ton blog à travers ta participation à la soirée Oh my blog. Je vais continuer de lire tout ça! bonne journée 🙂

Laisser un commentaire