Ateliers, CREER, ENTREPRENDRE

ATELIERS CREATIFS AUTOUR D’UNE TABLE

Sur le salon Créations et Savoir-Faire nous sommes allées saluer avec Sandrine plusieurs entrepreneuses créatives qui témoignent dans notre prochain livre aux éditions Eyrolles. Elles nous ont notamment dit combien elles étaient sollicitées par des porteuses de projets sur leurs parcours et notamment sur l’animation d’ateliers créatifs. J’avoue avoir été rassurée sur l’existence d’une cible bien réelle souhaitant se lancer dans l’organisation d’ateliers. Oui, les ateliers créatifs ont toujours le vent en poupe et ce du côté participants aussi ! Il suffisait de faire un tour dans les allées, les stands proposant de telles animations affichaient complets.

C’est d’ailleurs sur le stand de Joliessence.com que j’aurais aimé me poser pour apprendre à fabriquer une bougie ou un produit de soin cosmétique moi-même. Je ne m’y suis encore jamais vraiment essayée, l’achat de tous les ingrédients me semblant fastidieux et à en croire ce que j’ai pu lire sur le sujet, le principal acteur sur ce marché est loin d’être super éthique… un comble quand on souhaite fabriquer des produits plus sains que certains vendus dans le commerce. En fait, ce qui me manquait, et c’est souvent ce qui manque à beaucoup d’entre nous, c’est une démo interactive donnée par quelqu’un de passionné qui s’y connaît et qui n’est pas là pour nous vendre la moitié de sa gamme de produits. Je voudrais qu’on m’initie, souvent il faut juste nous montrer un peu pour nous donner l’envie de nous y mettre. Comme un guide, qui nous met sur le bon chemin et nous donne les bases pour la suite. Bref, j’aurais adoré pouvoir me poser là autour de la grande table sur le stand de cette marque française que je découvrais, pour l’atelier bien-être qui allait commencer. Il était animé par une blogueuse beauté que je ne connaissais pas, mais je m’en fichais un peu. Il était surtout complet. J’ai passé commande sur leur site à l’aide du fondateur qui était là et m’a guidée dans le processus d’achat mais malgré tout c’était l’essai qui me disait bien. J’avais envie de m’asseoir là et d’apprendre au milieu de parfaites inconnues.

Depuis, j’ai repensé à ce stand, à cet atelier qui m’avait donné envie, je me suis inscrite à un autre en janvier prochain dans le super lieu parisien Seize pour une séance d‘arm knitting et je me dis que vraiment participer à un atelier créatif avec d’autres créatives est vraiment un moment que j’apprécie quelque soit la discipline que je choisis de découvrir. Je fais une parenthèse ici pour mentionner les bienfaits de la création à plusieurs dont Sophie de Creative Lifestyle parle dans un de ses derniers podcsts : Apprendre à créer à plusieurs. Il y a cette énergie commune qui nous anime : celle de faire avec nos mains, d’essayer, de râter sans complexe et sans peur du regard des autres, car nous sommes toutes débutantes, toutes apprenantes. On s’échange les outils, on attend que la voisine ait finie avec l’ustensile et le silence se fait tout d’un coup. En pleine création, les langues se taisent, les mains s’activent. J’aime prendre part à ces moments pour me permettre d’enrichir nos propos notamment ceux qui forment le contenu de notre formation en ligne : ORGANISER ET LANCER SES PROPRES ATELIERS CREATIFS (dont la prochaine édition aura lieu en janvier prochain). Et pourtant, je n’avais pas encore vu un élément essentiel, au centre même de l’atelier, celui qui réunit les participantes, accueille le matériel et aussi toutes les questions/réponses, les échanges entre les personnes présentes. Cet élément si anodin et pourtant si solide qui fait la convivialité des ces moments créatifs partagés et réussis. Cet objet qui nous rappelle bien des moments passés en famille ou encore quand nous étions plus petits à la maternelle où le jeu, la manipulation, les couleurs et la créativité tout simplement était permis et encouragés. Cet élément central n’est autre que la table. Nous sommes invités autour de ce meuble à nous poser et à faire. Nous sommes loin des tables de réunion ennuyeuse, nous sommes autour d’une table sur laquelle tout est permis (ou presque lol), sur laquelle tout d’un coup tout est possible. C’est pour moi le point commun à tous les ateliers auxquels j’ai aimé participer ou que j’ai animés moi-même. Bizarrement quand je repense aux seuls ateliers que je n’ai pas appréciés, cette table manquait, l’ambiance de partage et de bienveillance ne s’y étaient pas développés.

Vous me poserez la question des ateliers en extérieur ? Faut-il absolument une table ? Faut-il cette fameuse table pour un cours de crochet ou de tricot finalement quand quelques chaises suffisent pour réunir les adeptes ? Non la table n’est pas indispensable mais gardez en tête le symbole de cette table, ce qu’elle signifie : la relation d’égal à égal entre les participants mais aussi entre eux et l’animateur. Autour d’une même figure (carré, ovale, ronde, rectangulaire peu importe), la transmission se fait de façon plus pédagogique. L’animateur peut aussi se placer au centre mais doit permettre le rayonnement de tout côté. La table peut se matérialiser autrement : un cercle autour d’une création commune, d’un espace commun voire le sol lui-même comme support. La table évite ainsi la verticalité de l’information qui partirait d’un animateur seul détenteur du savoir vers des apprenants tributaires et exécutants. Une réflexion que je risque de poursuivre dans les prochains ateliers auxquels j’assisterai !

1 Commentaire

  1. Cécilia

    7 janvier 2018 at 21 h 35 min

    Merci pour cet article très intéressant !
    Passionnée de DIY je réfléchis a une reconversion professionnelle, je ne me sens pour le moment pas suffisamment “spécialiste”… mais votre blog m’apporte beaucoup alors Merci !
    Je fais mon déo et j’avoue avoir eu du mal a me lancer et je me suis fait la même réflexion, sur la table et le moment convivial en découvrant le stand de Joliessence.com

Laisser un commentaire