ENTREPRENDRE, Vente

Bien utiliser son blog

Créer un blog n’a jamais été mon idée, c’est une amie très proche qui me l’avait suggéré il y a déjà 8 ans. J’étais loin d’être convaincue, restant sur mes a priori des blogs girly sur lesquels on étale sa vie. C’était sans réaliser le potentiel de ce formidable outil digital. Il est pour moi un bel endroit d’expression personnelle mais aussi la vitrine de ce que je sais faire, de l’expertise que j’ai développée depuis toutes ces années. Quand vous glissez le mot blog dans les milieux professionnels et même éducatifs, on peut sentir ce même a priori que j’avais avant d’essayer. Le mot seul semble porter une connotation négative alors que les résultats qu’il permet sont tout autre.

Quand je suis tombée sur ce nouveau livre aux ed. Eyrolles (signé Stéphane Briot) lors de ma visite au salon des Entrepreneurs de Paris, la couverture ne m’a pas particulièrement emballée. Encore une fois : ne pas se fier aux a priori. Le contenu dense y est plus que complet, extrêmement fourni sans pour autant être trop technique. J’avais l’impression de passer au niveau suivant – si je me permets une comparaison avec mes lectures précédentes sur le même sujet. On entre vraiment dans une dimension professionnelle qui donne enfin au blog sa vocation d’outil de travail qu’il mérite. CV interactif, galerie de vos réalisations, preuve de votre expertise, le blog est là pour vous crédibiliser et vous permettre de développer votre activité entrepreneuriale.

Et l’entreprenariat est bien au centre de cet ouvrage. La préface est signée Xavier Kergall, fondateur du salon des Entrepreneurs. Dans les premières pages, on trouve ces mots “En tant que créateur, vous êtes le moteur, le coeur, le souffle et l’odeur de votre société”, je ne peux qu’approuver ces dires que nous développons avec Sandrine Franchet dans notre prochain ouvrage sur la création de marque (sortie prévue avant l’été 2017). Il fait aussi le lien inévitable entre ce média et la digitalisation de nos vies et de tous les métiers qu’on le veuille ou non. Il affirment à juste titre que “La digitalisation va bien au-delà du simple smartphone (…) c’est un autre mode de fonctionnement, un autre mode de pensée, une interconnexion avec chaque élément du système”. Encore une fois, je ne peux qu’acquiescer. Ce mode de pensée en arborescence et non cloisonnée en “silos” (comme il les nomme en p.15 et dont Catherine Barba appelle à la fin dans ses discours sur la digitalisation des entreprises) me correspond totalement.

Pour celles (et ceux) qui souhaitent concrètement professionnaliser leur activité, je vous recommande la lecture de ce guide sur comment Bien utiliser son blog.

Laisser un commentaire