ENTREPRENDRE, Parcours

PARCOURS : ELLE LANCE SON ACTIVITE SAISONNIERE

Alors qu’il ne reste plus qu’une semaine d’école pour les enfants de la zone B dont les miens font partie. Alors qu’un tiers de la France s’apprête à partir au ski, je fais moi les valises pour rejoindre notre Angleterre chérie. Les enfants me demandent cependant quand nous les emmènerons au ski… Et clairement les vacances à la montagne, en hiver, ne sont pas ma tasse de thé, parce que nous n’y allons pas petites, et qu’avec des enfants, je suis déjà fatiguée rien que d’y penser lol. Non plus sérieusement, j’ai préféré y aller jeune adulte entre copains et me suis éclatée (les fesses et les cuisses) en snowboard et vraiment amusée sur les petites patinettes. Bref, je m’éparpille mais en cette saison hivernale, j’ai pensé qu’un petit portrait d’entrepreneuse de saison serait opportun. Grâce au challenge #monbusiness2019, j’ai fait la découverte de Nancy qui a lancé son business : www.lespetitsmontagnards.com. Elle répond à quelques questions pour vous aider vous aussi à lancer votre business créatif.

1.Quel est votre parcours et comment est né votre concept ?

Comment est née cette idée?

J’habite avec mon mari et mes 2 enfants en Haute-Savoie, quand l’hiver arrive, on adore monter en station et faire du ski. Nous avons tout l’équipement nécessaire. Alors quand nos familles ou nos amis « parisiens » ou « marseillais » passent nous voir, bien sûr on leur prête tout l’équipement, veste, pantalon, gants…

C’est vrai ! Pourquoi acheter des tenues de ski si chères pour seulement quelques jours de ski par an ?

Moi qui fournissais familles et amis depuis plusieurs années, et qui avait envie de me re inventer professionnellement, pourquoi ne pas proposer ce service a d’autres personnes qui veulent partir au ski ? Pourquoi ne pas leur louer le matériel dont ils ont besoin ? Voilà comment est née l’idée des Petits Montagnards.

Au printemps 2018, j’ai décidé de démissionner de mon travail, je travaillais depuis 15 ans dans une grande entreprise internationale sur Genève en tant que responsable amélioration continue. Je n’ai pas démissionné pour créer mon entreprise mais pour d’autres raisons personnelles. Quand je me suis retrouvée chez moi avec du temps pour moi comme je n’avais jamais eu, l’idée a resurgi.

J’en ai parlé à mon mari et nous avons fait mûrir l’idée jusqu’à la concrétiser. J’ai quitté mon travail, nous avons créé le site internet, acheté les premières tenues, déroulé notre plan de communication pour être prêts à démarrer la saison d’hiver 2018/2019.

2.Votre activité est très saisonnière, que ferez-vous le reste de l’année ?

J’ai créé officiellement les Petits Montagnards début décembre 2018.

Cette saison d’hiver 2018/2019 est une saison TEST. Je teste le marché, les prix et les produits. A la fin de la saison, je vais faire le bilan par rapport aux objectifs que je m’étais fixes et décider ce qu’il faut améliorer pour la saison 2019/2020. Donc pour cette 1ere année, je sais ce que je vais faire, faire grandir et développer Les petits Montagnards pour être encore plus présente pour la saison 2019/2020.

Ensuite pour les autres années, je réfléchis aux différentes options, peut être développé la location sur des articles/équipements d’été? C’est encore a l’étude.

3. Quelles sont été les étapes de votre projet avant ce lancement ?

  1. J’ai écrit un business plan pour mettre sur papier mon idée. J’ai étudié le marche, et la concurrence, que proposaient-ils et comment je peux me différencier?
  2. Comme explique ci-dessus, cette année est une année test, donc j’ai voulu minimiser le risque et pouvoir me lancer rapidement pour ne pas louper cette saison.
  3. J’ai donc commence a acheter des tenues de ski et en parallèle crée le site internet.
  4. Je me suis enregistrée au Registre du commerce.
  5. J’ai défini un plan de communication.

Tout ça pour être prête début décembre 2018 et j’étais prête! le 5 décembre 2018 j’ai ouvert mon e-commerce.

4.Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneuses qui comme vous ont une idée qu’elles aimeraient un jour concrétiser ?

Ne pas avoir peur de se lancer!

Et surtout faire une bonne analyse de risques. Quels sont les risques   si ça ne fonctionne pas?

Souvent dans mon ancien job, j’ai peur de passer a l’action, j’avais peur de concrétiser certaines idées. Je ne voulais pas reproduire ça.

Ça fait peur, car ça m’a fait sortir de ma zone de confort plusieurs fois, je dois faire des choses que je n’avais jamais fait auparavant.

Quel bonheur quand les premières commandes arrivent !  Et pour tout dire quelle satisfaction de réaliser à quel point ça correspondait à un réel besoin !

Pour retrouver Les petits montagnards :

 

Laisser un commentaire