ENTREPRENDRE, Parcours

Elles ouvrent leur boutique dédiée au papier

Jennifer et Mélanie m’avaient contactée il y a plusieurs mois de cela dans le cadre de la création de leur concept-store. J’avais à l’époque encore quelques stockes de fournitures autour du papier. Etant une grande adepte du masking tape et de happy mail, tout ce qui touche à la papeterie, comme beaucoup de créatives, est un réel péché mignon… Leur boutique a bel et bien ouvert (ce qui n’est pas toujours partie gagnée entre le choix du local et les formalités administratives, il faut souvent s’accroche et redoubler de motivation…). Je suis ravie qu’elles aient toutes les deux pu concrétiser ce beau projet et en ai profité pour leur poser quelques questions maintenant que leur magasin a ouvert ses portes.

 

1. Pouvez-vous présenter votre concept et comment vous l’avez pensé/réfléchi ?

Le Goût du Papier, c’est un lieu dédié au Papier, une papeterie créative, un lieu d’exposition pour les créateurs, des ateliers pour les enfants et les adultes mais aussi un coin Grignote & Gribouille ! L’idée de base c’était le Papier et l’envie d’un lieu dédié. Il nous semble important de pouvoir toucher, entendre, sentir et voir en vrai le papier qui est un matériau sensuel et évocateur : on s’est vite rendu compte que chacun avait une histoire personnelle au papier : qu’il évoque les boulettes qu’on faisait en classe, les dessins griffonnés ou les mots d’amour, le papier laisse très peu de gens indifférents !

Ensuite s’est greffé naturellement la création, les loisirs créatifs et l’artisanat.Notre priorité est de mettre en valeur les créateurs, toutes leurs idées et leurs savoirs-faire autour du papier. Son potentiel semble illimité, aucune chance qu’on en fasse le tour dans cette vie là !

Certes c’est une boutique – on y trouve de la jolie papeterie, de la déco, des bijoux (en papier bien sûr!), des jeux pour les enfants,etc – mais pas que… On a voulu un lieu convivial, d’échanges et de rencontres…  et on en fait de très belles de rencontres ici ! On a fait en sorte que le lieu soit accessible à tous, que l’on puisse prendre le temps sur place, de se poser pour gribouiller (matériel gratuit à disposition) et grignoter

(nous sommes de vraies gourmandes…), ou même tout simplement bouquiner (on a plein de livres et de magazine sur le papier à disposition).  Certains ne viennent que pour se poser tranquillement et boire un café. On peut laisser un dessin sur notre vitrine ou en emporter un… Nous laissons aussi de temps en temps des petits cadeaux en papier dans l’entrée…

Nous aimons bien aussi faire des après-midi où les gens viennent librement tester des pliages que nous leur montrons et ensuite ils le font tout seuls.Nous proposons aussi des ateliers créatifs pour les enfants et adultes, ainsi que des formules anniversaires et EVJF, et des expositions d’artistes, locaux ou non.
Pour nous c’est tellement important de laisser sa créativité s’exprimer, si chacun s’y mettait, le monde serait plus beau non ?

2. Quelles ont été ensuite les étapes de l’idée à l’ouverture du magasin ?

Nous avons tout de suite fait une “mind map” (carte mentale ou heuristique en français) développant le potentiel du concept, ce que nous pouvions en faire, et les connexions sont apparues avec une grande évidence.
Ensuite on a coché une par une toutes les démarches administratives de création d’entreprise, pris le temps qu’il fallait à la recherche du nom (“Le goût du papier” qui interpelle mais qui évoque cette sensualité du papier) et de l’identité graphique, mais aussi à la recherche de financement (dont une campagne de crowdfunding) et de local, puis est venu le temps des travaux, et beaucoup plus chouettes les rencontres avec les créateurs et fournisseurs puis les commandes et l’installation du stock…
Pour finir une petite fête avec les amis et les amoureux du papier avant l’ouverture et hop c’était parti !  Entre l’idée et la concrétisation, il a fallu un an.

3. Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées ?

L’administratif ne nous a pas aidé comme souvent dans ces cas là ! Et encore on n’a pas eu tant de mauvaises surprises …
Mais il nous fallait un document pour débloquer tel autre document, sauf que pour le 1er il fallait le second ! On avait l’impression de passer notre temps à courir entre tel et tel service et de les harceler jusqu’à ce que nos demandes soient traitées.
Bref il faut être patient et prévoir un temps nécessaire pour les démarches.

4. Qu’est ce que cela implique d’entreprendre à deux ?

D’abord c’est toujours plus stimulant quand on est deux, pas sûres que seules, on aurait réussi à aller au bout d’un projet pareil ! C’est génial de pourvoir se remonter le moral, d’avoir un point de vue différent, de pouvoir partager une bonne glace tout en travaillant !

Rebondir sur ce que l’une a dit pour enrichir la première idée, trouver des compromis, partager les tâches, compléter la pensée de l’autre avec bienveillance… Tout peut devenir si compliqué quand l’administratif s’en mêle qu’il faut vraiment que le reste roule, alors pourvu qu’on arrive à bien communiquer, à oser se dire les choses et à prendre soin de l’autre, c’est vraiment une belle aventure !

5. Vous organisez des ateliers créatifs dans votre boutique, pourquoi et comment ?

 

D’abord parce qu’on aime ça, ensuite parce que c’est complémentaire avec la partie boutique (vente de fournitures, mise en valeur de techniques et d’artisans), et c’est une façon de mettre en relation les personnes.
On organise des ateliers pour les enfants tous les mercredis et les samedis, et aussi tous les jours pendant les vacances. C’est incroyable comme les enfants sont naturellement créatifs, ils ne se mettent pas de barrière et ils y vont, tout simplement ! Jusqu’à un certain âge et c’est là que ça se complique parce que comme les adultes, ils se focalisent sur le résultat plus que sur l’acte de création.
Nos ateliers adultes sont accessibles à tous, on essaie vraiment de faire en sorte que chacun trouve du plaisir. On propose aussi bien des ateliers d’origami et de scrapbooking que des ateliers d’aquarelle ou d’écriture, on ouvre nos portes à différents intervenants pour proposer des ateliers divers et variés mais toujours en lien avec le papier.
Et en dehors des ateliers, nous organisons des rencontres autour d’un thème (Bullet journal et Mail art pour l’instant), juste pour le plaisir de l’échange et de la convivialité.
6. Vous faites appel à des artistes/créatrices pour réaliser votre vitrine ?

Pas encore mais on aimerait bien avoir le budget pour ! En attendant on s’en occupe personnellement et on y prend d’ailleurs beaucoup de plaisir. On laisse la place aux créateurs quand il y a une exposition qui s’y prête comme c’est le cas actuellement avec la talentueuse Aline Faucoulanche qui a réalisé un joli découpage sur la vitrine pour illustrer son expo en cours (vernissage prévu le jeudi 15 mars à 18h!)
A lire sur le blog des Entrepreneuses Créatives : Mettre votre talent de créatrices au service des commerçants

Laisser un commentaire