Développement, ENTREPRENDRE

LES 3 METIERS RESSOURCES DES ENTREPRENEUSES

Sandrine et moi avons lancé il y a quelques temps déjà notre Carnet d’adresses pour Entrepreneuses Créatives. Nous sommes parties d’un constat : de plus en plus de lectrices nous demandaient si nous connaissions “une bonne graphiste” ou une “webmaster” efficace ou encore une “bonne adresse pour leur packaging”. Nous répondions toujours dans la mesure du possible mais devant la demande grandissante (notre temps n’étant pas extensible) et devant la quantité de beaux prestataires présents sur le web et avec lequel nous savions que de nombreuses entrepreneuses avaient plaisir à travailler, nous avons décidé de monter ce carnet d’adresses d’entrepreneuses mettant leurs compétences au service d’autres entrepreneuses. Alors bien entendu nous sommes pas sexistes et nous y acceptons les hommes, mais souvent le courant entre femmes entrepreneuses partageant des problématiques similaires aident la collaboration (se déroulant en plus pour la plupart à distance). Nous souhaitions que les créatrices et porteuses de projet à la recherche de compétences extérieures (pour créer leur site web, développer leur identité visuelle, se former, se professionnaliser…) trouve leur bonheur parmi une offre de femmes connaissant bien cette cible de par leur statut et de par leur expérience. Notre carnet compte 12 catégories et parmi elles plusieurs métiers me semblent indissociables d’un projet et d’un développement entrepreneuriale.

Mon premier constat après 8 ans d’expérience à mon compte est simple : essayer de faire tout toute seule est une grande erreur. Pour des questions de temps, d’énergie et même d’argent, il est indispensable de faire appel à des personnes compétentes dans leur domaine. Alors oui une prestation externe représente un coût mais c’est indéniablement un investissement sur le long terme. Un engagement même envers vous et votre entreprise. Travailler avec des personnes proches (amis, famille) pour minimiser les charges de départ semble attrayant mais ces personnes auront plus facile à se désengager d’autant que l’enjeu n’est pas le même pour eux que pour vous.

Mon deuxième constat est que 3 métiers sont indispensables à des bases solides. Faire appel à ces ressources, en choisissant consciencieusement les personnes avec qui vous collaborerez, est une étape essentielle dans le bon développement de votre entreprise. Il n’y a pas de chronologie parfaite pour ce faire : il est tout à fait possible de faire appel à ces services une fois votre activité lancée notamment si vous souhaitez lui donner une dimension plus professionnelle. Partir avec ces bases, à condition qu’elles soient bien réfléchies en amont, sera aussi un gain de temps. Ces métiers ressources sont souvent négligés par peur de ne pas pouvoir assumer financièrement ou par volonté de faire soi-même (c’est malheureusement souvent le défaut des créatrices manuelles qui aiment créer par elles-mêmes.

Soigner son image

Parmi ces métiers, celui de graphiste (dont nous parlons largement dans notre livre aux éditions Eyrolles : Small business – Créer sa marque et son identité) est indéniablement le passage obligé pour toute création de marque qui souhaite sortir du lot. Se doter d’une image professionnelle vous permettra en effet d’asseoir votre expertise face à votre audience. La perception d’une marque passe en effet par sa représentation graphique. Le web étant particulèrement visuel et toute attraction commerciale passant notamment par la vue. Soigner son identité de marque est une évidence et pour ce faire rien de plus logique que de travailler avec des professionnel.les du métier. Nous sommes d’ailleurs ravies de disposer dans notre carnet d’adresses d’une belle palettes de graphistes dont la sensibilité et la créativité nous épatent à chaque nouvelle entrée. Associée à cette idée vient celle que le métier de photographe est indéniablement aussi une ressource à chérir. Que ce soit pour votre image personnelle, vous la personne créatrice de la marque ou à l’origine de la prestation ou que ce soit pour votre travail et vos produits finis, documenter visuellement votre parcours et votre quotidien demande un oeil extérieur dont vous ne pouvez physiquement pas disposer seule. Alors oui, il existe de belles ressources papier sur comment se former à la photographie et je vous encourage bien entendu à vous former sur le sujet mais encore une fois, faire appel à une personne dont c’est le métier vous apportera une vision de votre travail que vous ne soupçonner pas encore. La qualité des photos que vous publierez et que vous utiliserez pour votre business sera gage de qualité tout court pour le nouveau visiteur qui vous découvre. C’est aussi gage de soin : soin que vous apportez à l’image que vous renvoyer, à celle que vous voulez créer dans la tête des personnes susceptibles de “vous acheter”. S’exposer sur le net, c’est faire preuve de naturel, d’authenticité et de beauté : la votre mais à travers un écran et des pixels. Exercice périlleux dont les photographes ont eux l’habitude.

Maîtriser la technique

Enfin le troisième métier ressources est celui aux compétences web et digitales et là, ce dernier est point est discutable. Il existe désormais de nombreuses prestations très intuitives, pré-formatés pour aider les novices que nous sommes. Les templates sont d’ailleurs devenus mes meilleurs amis pour les sites que j’ai montés. Je n’aime pas penser les architectures de sites ou de blog, j’aime m’appuyer sur un modèle préconçu et optimisé pour l’usage que j’ai à en faire (il en existe des milliers sur Etsy ou encore sur Creativemarket.com). Mais on ne trouve pas toujours chaussure à son pied et honnêtement, le template acheté, je suis bien incapable de l’installer seule. Il y a celles que cela ne rebute pas et celles qui s’arrachent les cheveux devant leur ordinateur mais qui ne se laisseront pas démonter mais devant l’énergie et la pénibilité que cela représente, travailler avec un webmaster est indéniablement une sécurité. Sans parler des aléas du net, des piratages, des mises à jour, des conformités…. qui vous rappellent constamment que le web n’est pas votre métier de base….

Et puis déléguer ne veut pas dire se débarrasser entièrement des tâches pour lesquelles vous n’avez pas une expertise totale. En effet, vous apprenez assurément auprès d’un.e professionnel.le, qui à force d’assistance vous transmet aussi de nouvelles compétences pour vous rendre autonome sur les tâches du quotidien. Car l’indépendance est bien là le maitre mot des collaborations avec de tels métiers ressources. Le but étant bien pour vous d’obtenir les clés qui vous permettront de voler sereinement seule.

Laisser un commentaire