MAMAN

Mes enfants sont accros aux écrans

Cela fait déjà quelques mois que j’ai réalisé l’addiction de mes enfants, et notamment de mes garçons (de 4 et 7 ans) pour les écrans tout confondus : Iphone, tablette, ordinateur. Mon ennemi numéro 1 est devenu Youtube alors qu’ils le vénèrent déjà et y trouvent une source infinie de vidéos sur les tracteurs, Peppa Pig, Mario ou encore Pokemon Go. Parce que non-contents de pouvoir y jouer plus souvent, ils compensent ce manque en allant se “documenter” sur Youtube pour mieux comprendre le jeu et en capturer plus. Bref, le truc sans fin : tu les décolles d’un écran et ils en retrouvent un dans la foulée. Quand j’y voyais un moyen de faire baisser le niveau sonore de la pièce pour le temps d’un coup de fil professionnel important, j’y vois désormais un réel piège dont je n’arrive pas à les sortir. Ils n’auront pas connu d’enfance sans écran comme j’ai pu la connaître. Je les ai fait rentrer chez nous et je ne vois pas comment les en faire sortir moi qui en ai tant besoin pour mon travail. Comment monter l’exemple à mes enfants alors que je suis connectée du matin au soir et que les moments où je ne suis pas derrière l’écran sont les moments où j’enseigne pendant qu’ils sont à l’école eux aussi. L’ordinateur est mon outil de travail. Il me permet de développer mon business créatif autour de leur emploi du temps à eux, oui mais voilà…

Je me sens comme démunie face à ce monde virtuel qui me fascine pourtant. Au moment où j’écris ces lignes, les garçons ont déjà les yeux et les mains rivés sur un écran. Depuis que j’ai pris conscience de ce temps d’exposition de plus en plus prolongé, j’ai pris aussi conscience – certes un peu tard – que c’était à moi de les sortir de ces écrans, ce qui signifie me sortir de mon écran par la même occasion. Parmi les nombreuses fonctions de maman, en voilà donc une de plus à endosser, celle de gendarme digital. Pour les décoller de leurs écran, la meilleure solution reste donc encore de sortir de la maison : le jardin, le vélo, le trampoline, même faire les courses avec eux devient une bonne action ! Mais là avec l’hiver qui approche, je redoute les journées raccourcies qui nous attendent, les basses températures et la pluie si présente en Normandie (oh j’entends déjà : vos enfants ne sont pas en sucre, non mais si on pouvait éviter l’otite ou le coup de froid, ce serait sympa…). Ne pensez pas que je joue les victimes de la technologie, j’ai juste l’impression de m’être faite avoir par surprise. Peut-être parce que je n’ai pas vécu ce phénomène petite : quand internet est entré dans la maison, j’avais déjà 18 ans ! et il fallait vite rattraper notre retard, nous qui n’avons eu un ordinateur qu’à la mort de mon père, il disait que c’était le diable dans la maison, dix-huit après, je me dis qu’il n’avait peut-être pas tout à fait tord….

Lectures sur le sujet pour aider les mamans aux enfants accro comme les miens :

3 Commentaires

  1. rachel

    12 novembre 2016 at 19 h 27 min

    Je comprends qu’on se fasse avoir “par surprise” dans ce monde hyper-connecté ! Ici nous n’avons qu’une seule tablette pour tout le monde et une télé cachée dans un placard, ça aide bien ! Pour limiter le temps d’exposition j’ai mis en place un système de “Ticket” pour mon fils de 5 ans. Il a le droit a deux dessins-animés par semaine et à une heure de jeux sur la tablette. Libre à lui de gérer le temps d’écrans qui lui est alloué de façon autonome (les seuls temps interdits quoiqu’il arrive sont les moments précédents le temps scolaire : le matin et à midi, ça influe trop sur leur concentration selon moi … ). Quand à moi, je m’impose d’utiliser le smartphone le moins possible devant les enfants.

    Bon courage en tout cas, ça n’ai pas facile de se sevrer des écrans mais je crois que ça en vaut vraiment la peine !

  2. Emilie

    12 novembre 2016 at 19 h 39 min

    Sophie Charlotte, C’est un peu pareil ici… Mon petit dernier de 4 ans connait déjà Youtube, parfois j’ai honte je t’assure !!! J’avoue, que les écrans sont un bon moyen d’avoir la paix quand tu veux avoir le “calme” à la maison… mais ce n’est pas très sain il faut l’avouer…
    J’ai remarqué que quand tous les écrans sont rangés ( à l’exception de la télé ), ils les réclament moins rapidement… par contre si tu as le malheur de toucher à ton portable alors là c’est fini… A une époque, je mettais mon tel sur la fonction “ne pas déranger” pour ne pas être parasité… mais il est vrai que la meilleur solution est de jouer avec eux, ou de rester dehors… mais bon ce n’est pas toujours possible !
    Bon courage pour la désintox, avec l’automne/hiver ça va être difficile… Des bises

  3. Dominique

    20 novembre 2016 at 14 h 06 min

    Bonjour Sophie-Charlotte, ton article m’interpelle particulièrement car je suis dans la même situation avec mes enfants. J’arrive plus facilement à “déconnecter” ma fille de 10 ans car elle adore la lecture et les loisirs créatifs. Par contre pour mon fils de 7 ans, c’est beaucoup beaucoup plus difficile… Il est vrai que je ne leur donne pas le bon exemple en étant tout le temps connectée à mon smartphone ou mon ordi pour gérer ma boutique en ligne (du coup c’est elle qui en pâtit…). J’essaie depuis la rentrée de septembre d’être plus vigilante mais ce n’est pas toujours évident ! De mon côté, j’attends l’hiver avec impatience car nous habitons dans une station de ski, alors avec la neige il y a toujours une bonne raison de sortir !!! Mais il n’y a pas de miracle : pour les déconnecter il faut être présente pour eux et faire des activités ensemble… Enfin c’est la conclusion à laquelle je suis arrivée… Bon courage !

Laisser un commentaire