Ateliers, ENTREPRENDRE

REFERENCE CLIENT : ACCOMPAGNEMENT D’ENTREPRENEUSE

Marie est une entrepreneuse créative avec des idées plein la tête

Marie m’a contactée sur les conseils d’une cliente, Karine créatrice de la marque de kits créatifs pour enfants en vadrouille : Les enfants nomades. Marie est l’auteur d’un blog sur lequel elle propose des activités créatives pour les petits : Le Dada de l’enfant terrible. Elle témoignera d’ailleurs à ce sujet dans le prochain livre que nous préparons aux éditions Eyrolles sur l’organisation d’ateliers créatifs. La pédagogie à destination des tout-petits demandant des connaissances et compétences autres que pour les enfants plus âgés ou que pour les adultes !

Une spécialiste des ateliers créatifs pour  les plus  petits

Marie intervient aussi en école maternelle. Les ateliers qu’elle propose sont très variés. Non seulement en ce qui concerne les sujets et la technique mais aussi en terme d’objectifs et de durée et de complexité de l’intervention. Cela peut être un simple atelier dans une classe mais aussi des projets d’école assez complexes où elle intervient alors dans toutes les classes. Les sujets choisis ou demandés par les enseignants font souvent partie d’un programme pédagogique plus large et elle adore relever ce type de défi : concevoir un projet qui vient enrichir le travail qui a été déjà fait dans la classe. C’est vraiment du sur-mesure. Au niveau du contenu, elle essaie de proposer des projets uniques qui sortent du quotidien aussi bien pour les enfants que pour les enseignants : ensemble ils découvrent de nouvelles techniques artistiques, ils travaillent avec des matériaux et des supports variés, fabriquent des objets, construisent des histoires, font travailler leur imagination. Ils visitent des musées et se laissent inspirer par des artistes, ils jouons avec les formes et la lumière, dessinent des fresques, préparent un décor pour un spectacle. Ils font même des photos ou des petits films animés… A la fin du projet un petit événement peut être organisé pour mettre en valeur les œuvres des enfants comme une exposition ou une soirée de projection. C’est un moment où le projet artistique d’école s’ouvre aux parents et parfois à d’autres publics, un moment de partage d’expérience pour tout le monde, une vraie joie pour les petits artistes.

Travailler son réseau quand on est entrepreneuse

Marie est juste une magicienne (il suffit de regarder les montages vidéos qu’elle crée avec les enfants pour s’en rendre compte, comme celui de la boîte magique) mais (et il y a toujours un mais). Marie avait besoin d’un petit coup de pouce pour le montrer et le faire savoir. Son blog avait pourtant le mérite d’exister. Passé la compréhension du système scolaire français, Marie est originaire de l’Europe de l’Est, il lui fallait “commercialiser” ses prestations et ainsi oser proposer ses interventions à des écoles ou autres structures d’accueil de la petite enfance. Marie montrait tout son travail en images, je l’ai encouragée à en montrer d’avantage, son travail étant visuel, il fallait tirer parti au maximum de toutes ces photos en les publiant sur Instagram et Facebook notamment pour se faire connaître. Mais en plus de ce qu’elle montrait, il fallait dire ce qu’elle faisait. En effet, vendre de telles prestations n’est pas une chose facile, c’est une démarche différente de : j’ai confectionné ce produit à la main, j’alimente mon stock, je le mets en vente sur mon site et j’attends qu’on me l’achète. Son travail devait aussi passer par la construction d’un réseau de connaissances utiles sur son territoire régional. Je suis heureuse de suivre depuis plus d’un an maintenant l’évolution de Marie et de son travail. Retrouvez-le sans plus tarder sur : https://dadaenfantterrible.com/ et ne manquez pas de suivre son blog et son alphabet créatif pour petits : http://dadaenfantterrible.blogspot.fr/.

Laisser un commentaire