Développement, ENTREPRENDRE

L’heure du bilan 2017

C’est il y a un an que j’ai pris la décision d’arrêter mon premier site : mapetitevalisette.com. Usée par les problèmes techniques à répétition, ma décision était prise de tout fermer pour mieux repartir. C’est donc par la fermeture de mon site que j’ai commencé l’année 2017 en l’annonçant le 2 janvier. Je ne regrette rien de cette décision, certes un peu brutale mais ce choix m’a permis de me faire passer à autre chose, à donner à ma petite entreprise la dimension que je souhaitais. J’ai pris le temps de l’observation, de la réflexion et de la construction pendant 3 mois pour lancer un nouveau site, vitrine uniquement sans aucun module e-commerce. Ce site a été élaboré autour d’une nouvelle et réelle identité visuelle travaillée avec une professionnelle du branding, Justine Briatte. Cette transition n’a pas été évidente, j’ai bénéficié d’un coaching via l’Apec qui m’a permis de comprendre ce qui m’animait réellement : l’envie d’aider l’entrepreneuse avant même son business. C’est pour cette raison que je propose désormais un accompagnement sur la durée pour les entrepreneuses créatives soucieuses de développement leur business créatif. En changeant d’offre, je suis passée d’un millier de clientes à seulement quelques uns. Un changement non sans peine et sans pert financière mais souhaité.

En parlant de changement, c’est justement ce sujet que j’ai voulu comprendre en suivant une formation à la PNL : Programmation Neuro-Linguistique. C’est “un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi qui s’intéresse à nos réactions plutôt qu’aux origines de nos comportements. Elle privilégie le comment au pourquoi, propose une grille d’observation pour améliorer la perception que nous avons de nous-mêmes et des autres. Elle permet également de se fixer des objectifs et de les réaliser. C’est une boîte à outils, dont la clé réside dans le langage et l’utilisation que chacun de nous fait de ses cinq sens et de son corps. Son but : permettre de programmer et reproduire ses propres modèles de réussite.” (source : Psychologie). Une formation trop courte que j’aimerais pouvoir poursuivre quand l’occasion se présentera. Les lectures ont pris une place importante dans ce processus d’orientation. Comprendre la psychologie de l’apprenant (quand je donne une formation) ou du client (quand je l’accompagne) est indéniablement un plus. Je me suis ainsi auto-formée, du moins d’un point de vue notionnel, notamment en pédagogie positive (lors d’un atelier et via la lecture du livre “Vive les Z’atypiques”), sur le mind-mapping, et le processus d’apprentissage avec le livre “Transmettre” (écrit par un collectif dont Céline Alvarez). J’ai aussi été bouleversée par le livre “Mes pensées sont des papillons” écrite par/pour une malade d’Alzheimer dont le récit m’a permis de commencer à comprendre le vécu de cette maladie par ma grand-mère. je me rends compte que tout ce qui touche de près ou de loin au fonctionnement du cerveau m’intéresse, d’autant qu’avec des enfants bilingues il m’est utile de comprendre un peu plus leur fonctionnement et de pouvoir aussi le leur expliquer. J’ai trouvé un petit livre sur le sujet dont je glisse le titre au passage : Question d’intelligence, un petit manuel bien fait pour expliquer toutes ces choses un peu compliquées quand sa tête l’est déjà un peu.

Les enfants ont été plus que jamais au coeur de mes préoccupations cette année avec une scolarité bousculée pour ma grande qui s’est soldée par une hospitalisation à la rentrée. Une raison non-choisie de mettre mon activité entre parenthèse. Par chance, les loisirs créatifs ont un pouvoir positif sur elle et plus particulièrement le tricot. Pour la première fois cette année, je l’ai emmenée au salon Créations et Savoir-Faire mais aussi avec moi en tournage pour Le Journal de la Maison en collaboration avec la marque japonaise ‘mt’. Partager la passion du fait-main avec sa fille est une belle chose qui suppose de laisser à l’enfant le droit d’exprimer sa créativité et ce de façon personnelle donc différente de la notre.

Le salon était aussi l’occasion de présenter notre nouveau livre  “Small business – Créer sa marque et son identité” pour la première fois en dédicaces. Nous avons pu rencontrer de nombreuses entrepreneuses créatives et porteuses de projets et répondre à leurs questions. Nous ne sommes pas intervenues en formation, la CSF Academy n’ayant pas eu lieu cette année. Ce manque à gagner s’est en fait traduit par un moment agréable sans pression, le salon étant toujours très sportif, cette fois nous avons pu le parcourir en long et en large sans pression et avons pu rencontrer de nouvelles entrepreneuses créatives. Nous y avons aussi salué celles qui interviennent dans notre prochain livre, nous venons de rendre le manuscrit à notre éditeur et commencerons l’année avec la relecture et la révision de la maquette. Un premier beau projet devrait donc voir le jour au printemps et d’autres je n’en doute pas devraient sortir de terre, comme ma collaboration avec Kokoroé….

Laisser un commentaire