VIVRE SLOW

Séance de rattrapage

Je viens de recevoir un email de mon responsable à l’université : deux de mes étudiants n’ont pas validé l’unité d’enseignement dans laquelle j’interviens. Il va me falloir préparer un sujet de rattrapage et honnêtement je n’ai pas la tête à me replonger dans un nouveau sujet se partiels et puis aussi parce que j’ai l’impression que l’été tout entier est ma séance de rattrape de l’année à moi aussi.

Dix mois à courir après le temps, à tenir la cadence imposée par le calendrier scolaire, rythmée certes de quelques breaks mais il y a tous ces imprévus qui par définition ne faisaient pas partis de l’emploi du temps initial à caser souvent dans l’urgence. Le dernier qui doit se faire arracher des dents au milieu des vacances prévues à l’étranger, la grande qui a décidé d’écrire un livre qui sera finalement édité par le directeur de l’école et qu’il faut relire avant le départ en impression (alors que tu es déjà à la bourre pour rendre ton propre manuscrit à ton éditeur), l’expo du second sur la première guerre mondiale pour le centenaire de l’armistice en novembre prochain dans notre village (sujet qui by the way me passionne)…. et je vous passe les autres distractions qui ont ponctué mon année de bonnes et moins bonnes surprises. Alors oui ma bonne dame, me direz-vous, la vie n’est pas un long fleuve tranquille et rien ne se passe jamais comme on l’avait prévu…

Les deux mois de vacances scolaires sont donc le moment pour moi de rattraper tout ce que je n’ai pas eu le temps ou l’opportunité de faire ou de finir pendant l’année et là je me fais peur. Je viens tout juste de publier un article présentant un concept de sélection de créations artisanales haut de gamme sur demande alors que cela fait plus d’un an que j’ai eu la co-fondatrice au téléphone… C’est le moment de finir enfin ce livre acheté il y a près de deux ans : MAINS, ce que nous faisons d’elle et pourquoi de Darian LeaderUne lecture forte intéressante (même si elle fût fastidieuse pour ma part) pour celles qui se passionnent pour le travail et la créativité manuelle et qui a inspiré ma contribution au passionnant article de Jijihook (une entrepreneuse créative que j’ai eu le plaisir d’accompagner) sur Pourquoi une activité créative peut apporter du bien-être.

De finaliser la nouvelle et troisième édition de Vendre et mettre en avant ses créations (ed. Eyrolles) en rentrant de la plage parce que j’ai déjà dépassé la deadline deux fois. L’occasion de (re)parcourir le magazine Femmes Ici & Ailleurs * que j’apprécie toujours autant pour ces informations internationales sur les femmes, vraiment pertinentes et sans jugement. De vider enfin mon portefeuille. De trier les affaires d’écoles des enfants, de ranger leurs vêtements trop petits pour les donner ensuite à ma soeur. De préparer la prochaine foire-à-tout. De ranger et de retrouver ce bel outil offert par Sandrine : l’Agenda des Entrepreneuses en Action pour organiser son quotidien d’entrepreneuse mais aussi de définir de bons objectifs, de travailler son projet professionnel ou encore de s’auto-évaluer.

Bref, un peu comme une seconde chance, ces vacances sont l’occasion de ralentir mais aussi de revenir vers soi et d’honorer ses promesses. J’aimerais toujours plus de temps, plus de calme, plus de… et puis accepter que rien ne sera jamais parfait, jamais terminé, que c’est ça le propre de l’entreprenariat, un flux continu d’idées et une succession de projets plus passionnants que les autres, et quelques ratés… Mais il reste quand-même un sentiment d’accomplissement et la volonté de reprendre le rythme dans quelques semaines pour finir 2018 en beauté !

*pour vois abonner, utiliser mon code de 20% se réduction : VIVREDESACREATIVITE sur le site des Editions du 8 mars.

Laisser un commentaire