CREER, UNE ANNEE POUR S'INITIER

Janvier : on essaie le lettering créatif

Je suis ravie de lancer la seconde saison de posts de ma série “Une année pour s’initier“. Chaque mois de 2019, cette année encore, je vous propose de découvrir une nouvelle discipline créative aux côtés d’une entrepreneuse créative, pour vous donner envie de vous y initier, de tester un atelier ou de la faire découvrir à une amie en lui partageant cet article par exemple.

Et comme le mois de janvier est celui pendant lequel il est coutume d’adresser ses voeux à ceux qui nous sont chers, j’ai eu envie de vous parler du “lettering créatif”. Pour ce faire, j’ai fait appel à Y-Lan qui tient le blog Lettering CréatifVoici ses conseils..

1. D’où la pratique du lettering créatif  vient-elle ? Comment as-tu découvert et commencé le lettering ? En quoi cela consiste ?

Le lettering (qu’on traduit par lettrage en français) vient des Etats-Unis. Initialement, les peintres américains du milieu du 19e siècle décoraient les enseignes et bâtiments avec des lettres peintes (on parle ainsi également beaucoup de “hand lettering” et “brush lettering”). Cet art s’est étendu au marketing et à la publicité (sur les logos par exemple). C’est pour cette raison qu’on y trouve souvent un petit côté “vintage” et que cela revient à la mode aujourd’hui. En France, le lettering a beaucoup moins percé mais on constate qu’il arrive petit à petit avec également la mode du Bullet Journal, ce journal de bord fait à la main et souvent décoré de belles lettres (Pinterest et Instagram regorgent d’exemples). On compare aussi souvent lettering et calligraphie. Cette dernière, art beaucoup plus ancien, relève plutôt de l’écriture quand le lettering est le dessin des lettres.

De mon côté, j’ai toujours adoré le visuel, le graphisme, les typo (il faut savoir que je suis également photographe professionnelle). Je suis aussi adepte de papeterie, cartes et affiches en tout genre. J’ai découvert le lettering avec le Bullet Journal que j’ai commencé en 2017. A cela s’ajoutait une démarche autour du développement personnel où j’ai beaucoup plus écrit, par exemple des citations inspirantes que j’affiche dans ma chambre ou mon bureau ! J’avais besoin d’allier le sens du texte à l’esthétique du dessin et des couleurs. Et le fait de dessiner les lettres renforce pour moi la puissance intrinsèque des mots. J’adore le brush lettering à l’aquarelle qui permet de faire se fondre les couleurs.

Je suis autodidacte donc ma pratique a commencé avec les exemples et tutoriels trouvés sur Internet. Mon inspiration vient essentiellement d’artistes américaines ou canadiennes. Cette année, je pense beaucoup me former car j’ai repéré pas mal de choses intéressantes autour des arts graphiques pour encore enrichir ma pratique (street art, calligraphie classique, broderie, etc).

essayer_lettering_creatif_conseils

2. De quel matériel a-t-on besoin pour commencer ? Où peut-on exercer cette discipline ? Dans quelles conditions ?

J’ai tendance à dire qu’on peut commencer le lettering n’importe où, n’importe quand, avec n’importe quel matériel. En effet, un papier et un crayon suffisent pour débuter et s’exercer.

Mais en réalité, quand on commence, le matériel a tout de même son rôle à jouer. Pour le lettering au pinceau qui donne ces magnifiques pleins et déliés (autrement dit, les traits plus ou moins épais des lettres), il faut un feutre-pinceau (comme les Tombow). Je suis fan des marques japonaises ou allemandes (Tombow, Pentel, Karin markers, etc) et complètement sous le charme des encres aquarelles et feutres Ecoline. Je conseillerais de commencer par des feutres qui ont une pointe pas trop souple plus facile à manier et aller petit à petit vers une pointe souple voire un pinceau. Ne pas oublier les jeux de couleurs, ne pas hésiter à repartir des bases (couleurs primaires/secondaires/tertiaires, roue chromatique, couleurs complémentaires, etc).

Pour le papier, je conseille un papier qui glisse bien (papier imprimante laser plutôt que celui pour les imprimantes à encre, papier calque, etc). Les papier Clairefontaine sont de bonne qualité pour commencer.
Par ailleurs, il vaut mieux s’installer dans un endroit calme, les pieds bien posés au sol et avec une belle lumière naturelle si possible.

Si on a peur de se lancer seul, de plus en plus d’ateliers existent. Les miens bien sûr (sur Paris pour le moment) mais aussi chez Make My Lemonade ou Calligraphique par exemple ! L’avantage d’avoir un professeur : démystifier la pratique (j’entends encore si souvent “ce n’est pas pour moi, mon écriture est trop moche !”) et corriger les erreurs de base. On peut aussi de plus en plus se former en ligne (je compte d’ailleurs créer une formation en ligne courant 2019 !)

3. Quels sont les bienfaits de cette activité créative ? Qu’en disent les personnes à qui tu le fais découvrir ?

La pratique du lettering est très méditative. J’en fais l’expérience tous les jours car j’oublie le temps qui passe quand je m’y adonne. Toutes les personnes qui participent à mes ateliers me confirme cela. Cela demande une concentration qui s’installe tout naturellement. Zénitude assurée ! Je pratique aussi avec des enfants et des adolescents qui apprécient également beaucoup (et sont très créatifs !)

Par ailleurs, je constate aussi que ce n’est pas une pratique ingrate. Mes élèves débutants progressent très vite. Et en même temps, il y a toujours à découvrir, c’est très ludique et on peut pratiquer sans ennui grâce aux multitudes de techniques à explorer.

essayer_lettering_creatif_conseils

4. Quels sont les 3 raisons pour lesquelles tu recommanderais de s’initier au lettering créatif pour entamer 2019 ?

  • Pour se poser et prendre du temps pour soi tout en développant sa créativité.
  • Pourquoi pas pour entamer un Bullet Journal.
  • Pour offrir ! car il y a mille occasions de pratiquer le lettering pour les autres : cartes de vœux, d’anniversaire, cadeau de naissance (une belle affiche pour une chambre d’enfant par exemple), etc

BONUS :  

>> Quelques artistes inspirants sur Instagram
@stefankunz
@loveleighloops
@lettersbyshells
@sarahs.letter
@chrystalizabeth
@twitcherwrites
@josielewisart
@inkandlise

>> Quelques livres de référence :
– Brush lettering made simple, Chrystal Elizabeth (en anglais uniquement)
– Calligraphie et lettering faciles, Marine Porte de Sainte-Marie
– The Ultimate brush lettering guide, Peggy Dean
– The Complete Book of Chalk lettering, Valerie Mc Kheean
– Les ateliers du lettering, Francis Chouquet

La meilleure chose pour s’initier reste encore de participer à un atelier créatif et bonne nouvelle : Y-Lan propose des ateliers dont vous pouvez trouver les actualités sur son blog : https://letteringcreatif.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.