ENTREPRENDRE, JAPON, Parcours

Parcours : Du Japon à l’entrepreneuriat

Il y a près d’un an j’apprenais que je partais au Japon, invitée par la marque le représentant français (Oz International) de la marque de masking tape japonais : mt. Une chance incroyable et un voyage inoubliable. Comme beaucoup je dévouerais un pays exceptionnel sous les cerisier en fleurs… Sa culture, sa nourriture, son art de vivre et son âme créative. Depuis, je suis plus sensible aux créations inspirées par le Japon et c’est à l’occasion du challenge #monbusiness2018 que j’ai découvert Marie Maglaque. Curieuse d’en savoir plus sur son travail de broderie (et rappelez-vous en ce mois de février je vous proposais de vous initier à la broderie), je l’ai contactée pour lui poser quelques questions sur son parcours.

1. Quel est ton parcours et ton histoire ?

Je suis née et j’ai grandi en France dans un minuscule village près de la frontière Suisse, en pleine campagne. J’ai toujours aimé la nature, les grands espaces, le calme… mais en même temps je me sentais attirée par les grandes villes et leur activité bouillonnante. Je voyageais beaucoup à travers les livres, surtout les livres de contes étrangers et j’ai toujours été curieuse des cultures des autres pays.

J’ai fait ESMOD (l’école internationale des métiers de la mode) tout de suite après mon bac, puis je me suis envolée en Italie, à Florence, pour y suivre un cours de dessin du bijou. Les accessoires me plaisaient déjà plus que les vêtements!

Je pense que ma vie a basculé le jour où on m’offrit un poste à Tokyo chez le distributeur de la marque de joaillerie Mauboussin, pour un an. J’ai vraiment adoré le Japon, c’était un coup de foudre. Après cette année un peu hors-du-temps, j’ai eu l’opportunité d’aller travailler à Singapour, pour la même marque.

J’y ai rencontré mon mari, et nous avons fondé une famille.

2. Comment as-tu commencé la broderie ? comment et pourquoi sont nées tes créations et ta marque?

J’ai toujours parsemé mes créations textiles de détails de broderie, plus ou moins élaborées. Ce n’est qu’en 2010 pourtant que je commence à créer des accessoires (broches, etc…) et à donner des ateliers. C’était à Singapour, juste avant que nous déménagions au Japon.

Ma marque s’appelait alors Etincelle Creative STUDIO. Je faisais beaucoup de pochettes colorées, des poupées en tissu… et des décorations de tables d’anniversaire! Il m’a fallu pas mal de temps pour arrêter
complètement ces activités et passer à la broderie à 100%. Je ne suis pas arrivée à faire le choix aussi rapidement qu’il l’aurait fallu, mes autres activités me plaisant tout autant à l’époque! L’opportunité de travailler avec une personne extraordinaire au Japon m’a permise de me lancer, de prendre mes marques de travailler pour un magazine japonais, de faire des expositions et ensuite d’écrire mon livre. C’était super chouette!

Ma marque telle qu’elle existe aujourd’hui date du lancement de mon livre en avril 2016. Presque deux ans plus tard, le livre va sortir en français aux Editions de Saxe, je suis tellement heureuse! Un édition chinoise est aussi en préparation pour cette année!

3. Quelles sont tes sources d’inspirations? S’il t’arrive d’être en panne d’inspiration, que fais-tu?

Je m’inspire beaucoup de la nature environnante, surtout des fleurs (j’habite maintenant un petit village suisse), mais tout autant des belles séries photos dans les magazines de mode (pour les associations de
couleurs par exemple), des illustrations dans les livres d’enfants, des livres de voyage… L’année dernière j’ai travaillé sur le thème des jardins marocains, puisant mon inspiration en particulier sur les photos
du Jardin Majorelle d’Yves Saint Laurent à Marrakesh.

Les matières peuvent aussi être une source d’inspiration, j’aime beaucoup par exemple travailler les motifs dentelle et les utiliser comme base. Lorsque l’inspiration vient à manquer, c’est généralement le signe que j’ai besoin d’une petite pause: il faut alors s’aérer un peu, faire une belle expo (j’ai envie de dire: sauter dans le TGV et monter à Paris!). Faire les magasins (de luxe) à la recherche de nouvelles idées. Acheter des fleurs!!

 

4. Quels conseils donnerais-tu à celles qui souhaitent se lancer et vivre de leur passion?

1. Commencer en parallèle d’une activité rémunératrice, et bien travailler son projet (son aspect financier, son mode de fonctionnement).

2. Si possible avoir un mentor ou faire partie d’un groupe avec qui discuter et échanger des idées. On se sent moins seule les jours où on a le moral dans les chaussettes…

3. Toute de suite mettre en place la structure de l’activité, partir sur de bonnes bases (comptable etc…). Cela permet de rendre son projet “officiel”.

4. Si possible, diversifier les sources de revenu (boutique en ligne, revendeur, partenariat avec des marques,…)

5. Avoir une image de marque cohérente, sur toutes les plateformes (site internet, médias sociaux…)

6. Se faire connaître! via les magasines, les blogueurs pro etc..

7. Etre réactive et opérer les changements nécessaires rapidement lorsque quelque chose ne fonctionne pas. C’est peut-être mon point faible…

Retrouver Marie sur Instagram : @marie_maglaque

Laisser un commentaire